Chaire science et société

Tables rondes et expositions 


Prochaine date : juin 2024
Sujet : le radiotéléscope géant SKA                                                                               Pour en savoir plus
Intervenants : 

  • Catherine Cesarsky, présidente du Conseil de l’Observatoire SKA
  • Chiara Ferrari, astronome à l'Observatoire de la Côte d'Azur (Université Côte d’Azur, Observatoire de la Côte d’Azur, CNRS, Laboratoire Lagrange)
  • Mathieu Isidro, chargé de communication à l'Observatoire SKA

La table ronde sera animée par Benoît Tonson, journaliste scientifique chez The Conversation France


La Ville de Nice, la Métropole Nice Côte d’Azur et Université Côte d’Azur ont souhaité développer une politique active et volontaire de médiation scientifique. Ainsi, des tables rondes sur des sujets en lien étroit avec le territoire sont organisées trimestriellement. Afin de proposer un regard croisé sur cette thématique, des expositions sont installées pendant quelques semaines autour de la table ronde sur la promenade des Anglais en face du Centre Universitaire Méditerranéen (CUM). 

Les tables rondes, animées par un journaliste de The Conversation, permettent des échanges entre chercheuses et chercheurs de la Côte d’Azur, personnels des services de la ville et de la métropole, des experts extérieurs et également avec les élus présents. 

En mai, pour inaugurer ce cycle, la première table ronde “Aires marines protégées, utiles à quoi ? Utiles à qui ?” a accueilli 60 personnes. La Côte d’Azur est un territoire riche en biodiversité mais également fortement impacté par le tourisme. Cet événement a été une occasion supplémentaire aux chercheuses et aux chercheurs d’échanger avec les élus de la ville des moyens à mettre en œuvre pour préserver les espèces marines. L’exposition “Portraits de Méditerranée”, de Aldine Amiel et Eric Rottinger, co-fondateurs/photographes de l’association Kahi Kai et scientifiques Inserm et CNRS au sein de l’Institut de Recherche sur le Cancer et le Vieillissement à la Faculté de Médecine de Nice (IRCAN), a été proposée au même moment. Elle représentait une immersion esthétique avec des portraits marins illustrant à la fois leur élégance, leur personnalité et leur fragilité, et apportant une vision contemporaine de la biodiversité marine méditerranéenne. 

Table ronde "Bien vieillir ensemble à travers l'activité physique"
Table ronde "Bien vieillir ensemble à travers l'activité physique"

Par ailleurs, en octobre, la seconde table ronde “Bien vieillir ensemble à travers l’activité physique” a touché une centaine de personnes. Cet événement a permis aux acteurs de la santé et aux chercheuses et chercheurs de la motricité humaine de partager les enjeux et les actions mises en œuvre pour améliorer la qualité de vie des séniors. En parallèle, l’exposition “Sport et Genre” réalisée par Carine Lefèvre-Novelli, responsable bibliothèque universitaire STAPS, et Jonathan Mari, de la bibliothèque universitaire Lettres Arts Sciences Humaines du Service Commun de Documentation, a été partagée au public. L’exposition cherchait à interroger et à remettre en question les balises qui délimitent notre conception de ce qu’est un sport “d’homme” et un sport “de femme”. 

Ce cycle de tables rondes continuera en 2024, avec pour commencer l’année un événement sur le projet international de déploiement du radiotélescope géant SKA (Square Kilometre Array). Son nom découle de la zone de collecte d'un kilomètre carré qu'il occupe sur deux sites, en Afrique du Sud et en Australie, sur des terres de peuples aborigènes. SKA a été conçu par un consortium scientifique international pour étudier des questions scientifiques essentielles allant de la naissance de notre Univers aux origines de la vie. Mais le projet SKA ne porte pas qu’une dimension scientifique et comporte également un volet sociétal. Lors de la table ronde, les chercheuses et chercheurs reviendront sur la manière dont ils ont travaillé en collaboration avec les populations déjà présentes sur le territoire et comment ils les ont impliquées dans le projet afin d’inclure durablement les entreprises locales.  

Afin d’illustrer cette table ronde, seront exposés les œuvres effectuées par des artistes ayant vécu ou vivant sur les terres indigènes en réponse à leur rencontre avec les scientifiques du projet.